toiture chaume Bretagne

Des gestes qui passent de génération en génération !

La principale transmission du métier d'artisan chaumier s'effectue des anciens aux jeunes en entreprise.

Cependant il nous semble important que notre profession soit considérée à part entière.

Pour ce faire, l'Association Nationale Des Couvreurs Chaumiers, en plus de la mise en place des règles de construction d'un toit de chaume préalable à un éventuel DTU, ont mis en place une formation.

Les cours sont assurés par des artisans chaumiers et un enseignement plus général par les enseignants d’un centre de CFA. Deux de nos anciens compagnons ont pu faire partie des élèves des divers sessions. Depuis 2013, l’ANCC a obtenu la possibilité d’effectuer les formations dans le cadre d’un CQP (certificat de qualification professionnelle). C’est un diplôme reconnu par l’état. Un de nos salariés actuel a obtenu ce diplôme.

Nous accueillons de façon régulière des stagiaires pour une découverte du métier. La réalisation d'une toiture chaume attire de nombreux jeunes soucieux de préserver notre environnement.


Se former aux techniques du chaume

toiture chaume

De crainte de voir disparaitre un jour le métier, l’ANCC persévère dans sa quête de reconnaissance, en voulant créer une « mention chaume » au CAP de couvreur. Dans l’attente de celle-ci, il reste la solution de se former auprès d’un artisan expérimenté.

Une année de pratique du métier est souvent nécessaire pour bien apprendre et maîtriser les règles et les gestes à appliquer pour confectionner un toit en paille, Et ensuite 2 à 3 ans d’expérience pour maitriser les points plus complexe de la technique. Il est conseillé d'effectuer un stage de découverte, qui permet de se faire une idée concrète du métier de chaumier, l'entreprise Bougeard est toujours heureuse d'accueillir de jeunes apprentis chaumiers afin de transmettre ses connaissances et sa passion pour le chaume.

 

Bretagne - Ille & Vilaine -35 (Saint-Malo - Dinard, Pleurtuit...) Côtes d'Armor 22 (Dinan, Saint-Brieuc...)