toit en pailleLe toit en paille (ou toiture en paille) est le terme souvent utilisé à tort pour désigner ce qui est en réalité une toiture chaume. En effet, de nos jours, il n'existe pratiquement plus de couvertures se servant la paille telle qu'elle était utilisée autrefois, à quelques exceptions près. Ce sont en général des constructions réalisées dans un but culturel, pour y présenter par exemple de quelle façon étaient construites les habitations gauloises qui utilisaient souvent de la paille.

Aujourd'hui, cette technique utilisant de la paille de blé ou paille de seigle n'a pratiquement plus cours, en effet les artisans chaumiers utilisent dans 90% des cas, du roseau que l'on appelle la sagne pour fabriquer la toiture végétale. Cette graminée possède de longues tiges qui peuvent mesurer jusqu'à trois mètres de haut. Cette végétation se trouve en général sur des sols humides.

De nos jours, la quasi totalité des agriculteurs cultivent la paille courte uniquement pour nourrir les animaux. Ce type de paille ne correspond plus aux obligations de nos société moderne (assurance décennale par exemple). En effet il y a peu d'agriculteurs a accepter de cultiver des champs de blé ou de seigle pour en faire de la paille...  de plus, il faut savoir la mettre en javelle, la nettoyer et la brosser. En l'absence de matière première les chaumiers actuels couvrent principalement en roseau.

Utiliser ce type de matériaux dans le but de fabriquer un "toit en paille" présente presente plus de desagrement que la couverture en roseau. La fragilité tout d'abord (ce type de paille est très cassante) et le fait que si la paille a été mal préparée par le recollant, les oiseaux et petits mammifères peuvent y trouver un garde manger de choix.

Si l'appellation toit de paille est restée, c'est surtout par méconnaissance d'un métier qui a muté tout au long des siècles.

Artisan chaumier basé à Pleurtuit en Bretagne (Ille & Vilaine - 35) et spécialisé dans la construction du toit de chaume (et non dans le toit en paille ;-), Michel Bougeard vous garantit une couverture de qualité qui résistera aux intempéries et aux attaques des rongeurs ou des oiseaux de la même façon qu'une toiture ardoise.


Fabrication d'un toit en paille (chaume)

Michel Bougeard nous explique son parcours, ses parents agriculteurs lui ont donné l'envie de s'orienter vers l'artisanat. D'abord couvreur ardoisier, l'artisan s'est ensuite formé et spécialisé dans la couverture chaume.

Michel Bougeard nous explique que l'avantage de la toiture chaume, c'est principalement la beauté et l'isolation. L'isolation se faisant par l'extérieur cela permet de réaliser un gain de place par l'intérieur, de plus c'est une isolation phonique et thermique.

 

Bretagne - Ille & Vilaine -35 (Saint-Malo - Dinard, Pleurtuit...) Côtes d'Armor 22 (Dinan, Saint-Brieuc...)