02 99 88 84 71 chaumier35730@gmail.com

Production de l’Ardoise

Production de l’Ardoise

La France est aujourd’hui le premier consommateur mondial d’ardoises. Autour de 200 000 tonnes d’ardoises sont posées chaque année en FRANCE L’ardoise est largement utilisée pour les grands monuments historiques, mais aussi pour les habitations. En Bretagne, l’ardoise est considérée comme le matériau de couverture traditionnel. La France importe 94 % de ses besoins en Ardoise d’Espagne. En effet, nos propres gisements sont soit épuisés, soit ne sont plus économiquement viable.

Les dernières ardoisières en activité sont celles d’Angers et sont fermées depuis mars 2014. L’exploitation d’une carrière se fait après avoir mené des études géologiques et minières donnant de précieuses informations sur la qualité du schiste. Il existe deux modes d’exploitation : la carrière à ciel ouvert ou la carrière souterraine. Les carrières souterraines sont plus rares car leur exploitation est beaucoup plus onéreuse.

L’ardoise est extraite en larges blocs. Ces blocs sont acheminés par camion jusqu’à l’atelier de transformation. L’ardoise passe par 3 phases :

  • Le sciage : les larges blocs sont sciés en sous blocs de différents formats.
  • Le clivage : Les maîtres fendeurs procèdent à l’exfoliation des sous-blocs. L’eau permet de maintenir l’humidité des blocs facilitant l’exfoliation et diminuer les pertes.
  • L’épaufrure : Les chants de chaque pièce sont épaufrés afin de faciliter l’écoulement de l’eau aux bords des ardoises disposées en couverture.

Chaque bloc extrait est débité par plaques allant de 8 cm à 15 cm d’épaisseur grâce à de marteaux pneumatiques. Ces plaques seront ensuite découpées avec une scie primaire. Les plaques sont ensuite découpées en bandes grossières pour se rapprocher au maximum de la largeur souhaitée puis un second sciage permettra d’obtenir l’épaisseur de l’ardoise qui sera livrée au professionnel couvreur, Pour obtenir la matière définitive, c’est à dire ces petites feuilles rectangulaires qui seront posées sur la charpente par l’artisan couvreur, il faut tailler les fendis en les cisaillant à l’aide de machines possédant une lame horizontale fixe et une contre-lame.

Ensuite les ardoises sont conditionnées, elles sont comptées et disposées en palettes.

bougeard ardoisier chaumier zingueur isolation
bougeard ardoisier chaumier zingueur isolation

Articles pouvant vous intéresser

Les dessins

Les dessins

À la demande du maître d’œuvre ou du maître d’ouvrage, on peut être amené à tailler le pureau apparent de certaines...

Siège Social

Parc d'activités de l'Orme
3, rue de l'Industrie
35730 Pleurtuit - France

Contactez-nous

Envoyer un mail : chaumier35730@gmail.com
+33 (0)2 99 88 84 71
+33 (0)6 76 72 42 23

Horaires

L-M-J-V : 8:00-18:00
Mercredi et Samedi : 8:00-12:00
ou sur rendez-vous