02 99 88 84 71 chaumier35730@gmail.com

ardoisier zingueur

Toiture en métal

Le zinc est utilisé depuis plus de 150 ans dans nos constructions et toitures mais celui-ci évolue. Le zinc se décline de plus en plus et peut également habiller vos façades. Celles-ci peuvent être faites en longues feuilles agrafées ou en clin. Désormais vous pouvez choisir entre le zinc naturel, pré-patiné mais également les pigmento® (rouge, vert bleu ou marron) ou les zincs bi-laqués.

Adrien Bougeard et ses équipes maitrisent les techniques nécessaires pour le travail du métal.

Adrien, après avoir obtenu son CAP chez les compagnons du devoir, a poursuivi son expérience en Suisse en se perfectionnant en tant que Ferblantier. Ainsi il apportera soin et originalité à tous vos projets.

Adrien a su s’entourer de compagnons qui peuvent couvrir votre maison en tout type de matériaux que ce soit le zinc, le cuivre, l’aluminium ou la tôle bac acier. Que votre maison soit une maison à mansard ou une maison moderne, que vous souhaitez une toiture qui se fond dans l’environnement ou un élément de décor à part entière l’ensemble de l’équipe saura adapter ses compétences à la réalisation de votre projet

Son expertise lui permettra de vous conseiller sur la pente de votre toiture, mais également vous apporter les informations sur le support de celle-ci, sa ventilation ou la dilatation des métaux.

bougeard chaumier couvreur ardoisier isolation
Le Zinc

Le Zinc

------

Le Cuivre

Le Cuivre

------

L'Aluminium

L'Aluminium

------

Tôle Bac Acier

Tôle Bac Acier

------

Le Plomb

Le Plomb

------

Normes

Une pente minimale de 5% (3°) devra toujours être assurée. Sauf dans le cas des toitures cintrées ou les zones < 5% n’excède pas 3 m de part et d’autre du point de faîtage.

La largeur ainsi que l’épaisseur des panneaux de métal sont définies suivant votre lieux d’habitation et ce pour éviter le battement des feuilles au vent et un éventuel déchirement de celui-ci. L’adéquation entre l’épaisseur et la largeur des panneaux permet de résister efficacement aux contraintes thermiques et climatologiques qui leur sont imposés.

Il est nécessaire de respecter certaines règles de vigilance concernant la compatibilité des matériaux entre eux.

La première mise en garde concerne la nature du support et du voligeage : seules certaines essences de bois, ni trop acides ni trop basiques, sont compatibles avec la pose d’une couverture en métal. L’usage de voliges en sapin, en pin sylvestre, en peuplier ou en épicéa est recommandé. En revanche, l’emploi de bois de châtaignier, de mélèze, de chêne, de cèdre rouge ou blanc ou encore de pin douglas est à proscrire.

L’incompatibilité de certains métaux entre eux est maîtrisée par nos équipes et elles sauront vous conseiller sur leur mise en œuvre.

Couverture à tasseaux

La couverture à tasseaux offre une grande souplesse d’adaptation aux formes planes complexes et aux traitements des pénétrations.

La pose sur tasseaux en bois avec couvre-joint constitue la méthode de mise en œuvre ancienne et traditionnelle de la couverture zinc. Elle présente un relief très marqué et favorise un démontage facile.

La mise en œuvre du zinc sur tasseaux est souvent privilégiée dans le cadre d’une rénovation ou si l’on veut apporter une touche du 19eme au bâtiment. En effet, c’est le préfet Georges Eugène Haussmann qui, dans le cadre de la rénovation de Paris a favorisé l’utilisation du zinc sur les bâtiments donnant son nom « haussmanniens » pour les nombreux édifices construits le long des larges avenues parisiennes. Elle confère une esthétique à fort relief apparent, appréciée par les architectes pour ses effets d’ombre et son caractère urbain.

bougeard chaumier couvreur ardoisier isolation
bougeard ardoisier chaumier zingueur isolation
bougeard ardoisier chaumier zingueur isolation

Couverture à joint debout

Le joint debout est idéal pour les couvertures de surface importante.

Il est particulièrement adapté aux régions de climat rigoureux comme les fortes expositions aux vents ou les écarts de température.


Le joint debout offrant une étanchéité maximale, il constitue une réponse adaptée aux formes cintrées ou complexes.


La technique du joint debout est actuellement la technique de mise en œuvre souvent utilisée pour les couvertures en métal. Elle consiste en un agrafage ou un sertissage des feuilles entre elles, sur toute leur longueur, après avoir interposé des pattes de fixation vissées sur le support en bois.


Ces “joints debout” assurent la résistance de l’ensemble et autorisent la dilatation des feuilles de métal. Selon la pente du toit, on met en œuvre un sertissage simple (simple agrafure, pour les pentes fortes supérieures à 25°) ou double (avec un minimum de 3°).


Le joint debout est esthétique, moderne et offre des joints réguliers de faible hauteur (25 mm pour une épaisseur de 5 mm).

Couverture en tôle bac acier

Le DTU 40.35 concerne la « couverture en plaques nervurées issues de tôles d’acier revêtues ». celui-ci représente la norme applicable pour la mise en œuvre d’un toit en bac acier et tous les accessoires de couverture liés à ce produit.
La pente minimale pour un bac acier est de 5%.

Plus la pente de la toiture est faible, plus la reprise de charge sur la charpente sera importante. Ce calcul de reprise de charge vous permet de déterminer le poids que votre charpente peut accepter et donc le type de toiture que vous pouvez avoir.
La toiture en bac acier est adaptée car elle est très légère.Elle est utilisée principalement pour les parties annexes à l’habitation.

Avantages et inconvénients de la toiture en bac acier

Une toiture en bac acier offre de multiples avantages.
• La toiture bac acier est disponible en plusieurs coloris ou en imitation tuiles ou bois.
• Elle est légère et ne nécessite pas une charpente complexe.
• Elle est étanche et permet à l’eau de pluie de s’écouler rapidement pour une pente comprise entre 5 et 10 %
• Elle est incombustible.
• Elle est résistante aux champignons et aux mousses, ce qui procure une facilité d’entretien.

La toiture bac en acier présente certains inconvénients.
• Elle n’isole pas du bruit, notamment en cas de forte pluie par exemple. Dans l’hypothèse d’une mise en place pour une maison d’habitation il sera nécessaire de prévoir un isolant phonique
• Elle ne permet pas l’absorption de la condensation, ce qui va jouer sur la respirabilité de la maison et donc de votre confort. Pour une pièce annexe, hors habitation, il est conseillé de prévoir une tôle bac acier ayant un feutre régulant la condensation pour éviter les gouttes d’eau perlant sous la plaque et ainsi permettre permettre au bâtiment de conserver une ambiance plus saine.
• Elle est sensible à la pollution et à la corrosion. En zone urbaine, industrielle ou en bord de mer, sauf traitement spécifique, ce type de toiture n’est pas conseillé.

Siège Social

Parc d'activités de l'Orme
3, rue de l'Industrie
35730 Pleurtuit - France

Contactez-nous

Envoyer un mail : chaumier35730@gmail.com
+33 (0)2 99 88 84 71
+33 (0)6 76 72 42 23

Horaires

L-M-J-V : 8:00-18:00
Mercredi et Samedi : 8:00-12:00
ou sur rendez-vous